Justice pour nos langues !

Des droits et une justice pour nos langues !

Les actions

Participer aux actions en cours en faveur d’une réelle justice pour nos langues

[aller]

Le contexte

S’informer sur le contexte dans lequel évoluent les langues autochtones en France

[aller]

Droits et justice

Comprendre l’état des droits et de la justice linguistiques en France

[aller]

Recommandations

Consulter les recommandations internationales relatives aux droits des minorités

[aller]

Lire, écouter, se documenter

Découvrir des documents en rapport avec les langues autochtones en France

[aller]

Les actualités

Retrouver les actualités en lien avec les droits linguistiques en France

[aller]

Vidéo sur l’exposition « Celtique ? » du Musée de Bretagne (sous-titres en français)

JT Local 12-13 – An taol lagad. Émission du lundi 26 septembre 2022.

Lettre ouverte

Lettre du collectif “Pour Que Vivent Nos Langues” au Ministre de l’Education Pap Ndiaye

Lettre du collectif Pour Que Vivent Nos Langues au ministre de l’Éducation nationale. En diffusant sa lettre sur Twitter, le collectif déclare, : « Nous attendons un changement d’attitude important concernant l’avenir de nos Langues ! »

[aller]

Dernier article

Un malaise accentué après la sortie du catalogue de l’exposition « Celtique ? » du Musée de Bretagne

Vendredi 14 octobre 2022, au cours d’une conférence de presse prévue à partir de 10 heures au Café des Champs Libres, le Musée de Bretagne a présenté le catalogue de l’exposition « Celtique ? » qu’il vient de publier. Des précisions ont ainsi été données sur son contenu, qui reste dans la ligne de l’exposition. Le musée, bien décidé à mener cette exposition à terme, se montre ainsi inflexible, malgré les problèmes que pose cette dernière…

[lire la suite]

Ailleurs sur la toile…

Des universitaires réagissent : « pour une critique scientifique de l’exposition Celtique ? du musée de Bretagne à Rennes »

Dans un communiqué, le laboratoire Celtic BLM de Rennes II, s’invite dans le débat sur l’exposition controversée du musée de Bretagne à Rennes. Il demande notamment une vraie analyse critique d’une exposition qui a accumulé les déboires… Celtic BLM regroupe les anciens départements de breton et le centre d’études irlandaises.

[aller]

Pour en savoir plus

Les langues autochtones de France mises en péril par le droit français et par le Conseil constitutionnel

Alors que de nombreux pays du monde prennent des mesures de préservation pour des langues qui ne sont parfois parlées que par quelques personnes, la France persiste à ignorer les droits naturels et fondamentaux dès lors qu’ils concernent les minorités ou les langues autochtones…

[lire la suite]

Récapitulatif sur le scandale du Musée de Bretagne

Le scandale de l’exposition « Celtique ? » du Musée de Bretagne

L’exposition « Celtiques ? », présentée au Musée de Bretagne du 18 mars au 4 décembre 2022, a donné lieu à une importante polémique. Elle a occasionné de nombreuses réactions et articles de presse, et a également permis de mettre en évidence une importante littérature contredisant l’exposition, cette dernière faisant apparaitre le vieux breton, systématiquent placé entre guillemets dans les explications livrées, comme une fusion entre gaulois et brittonique, remettant en question l’existence des Celtes, soutenant qu’« il n’y a pas de filiation directe entre les faits culturels d’aujourd’hui et ceux des populations de l’Antiquité » et avançant que la Bretagne « est le résultat du brassage constant de populations à travers les siècles ». Ce sont essentiellement ces documents qui sont recensés sur cette page.

[consulter la page]

Actualité des langues autochtones en bref

27 septembre 2022, un couple dénonce le refus de la mairie de Pabu de délivrer un livret de famille français-breton. Alors que des livrets de famille sont systématiquement bilingues à Quimper et à Lorient et que Nantes propose également de tels livrets, le couple dénonce une discrimination, et rappelle, d’une part, que l’article 119 de la convention État-Région encourage une telle demande et, d’autre part, que le département des Côtes-d’Armor a signé un schéma linguistique qui vise à promouvoir la langue bretonne dans les services publics. [Lire l’article de L’Écho de l’Armor et l’Argoat]

25 septembre 2022, le préfet des Pyrénées-Orientales s’attaque aux délibérés en catalan du conseil municipal de la commune d’Elne. Le représentant de l’État, Rodrigue Furcy a déposé une requête auprès du tribunal administratif de Montpellier dans le but de faire annuler la délibération de la commune d’Elne du 21 avril 2022 autorisant les conseillers municipaux à s’exprimer en catalan dès lors qu’une traduction en français est effectuée. [Lire l’article de L’Indépendant]

10 août 2022, dénonciation des manœuvres de l’Éducation nationale allant à l’encontre de la Convention 2022-2027 sur les langues de Bretagne. La Direction académique des services de l’Éducation nationale du Finistère refusant une ouverture de classe respectant le critère du nombre d’élèves inscrits, l’Union démocratique bretonne dénonce « un déni de parole », une mauvaise gestion des « ressources » dont elle dispose et un refus motivé par le manque d’enseignants qui résulte pourtant de ses propres carences : enseignants ayant l’habilitation bilingue nommés sur des postes monolingues, refus de formation en breton à des professeurs en ayant fait la demande. [Lire le communiqué de presse…]

1er juillet 2022, discrimination linguistique à l’examen du brevet des collèges. Les sujets de secours de l’épreuve d’histoire-géographie du brevet des collèges n’ont été distribués qu’aux candidats composant en français. Les candidats composant en langue autochtone, de leur côté, se sont vus attribués les sujets prévus initialement, jugés plus difficiles. [En savoir plus…]

15 juin 2022, blocage de l’inspection académique à Bayonne par des membres du collectif Azterketak euskaraz. Les parents d’élèves et enseignants de Seaska du collectif réclament que les examens du brevet et du baccalauréat puissent être passés en langue basque, et entendent occuper les lieux jusqu’à obtenir une rencontre avec le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye. [Lire l’article de France Bleu Pays Basque…]

8 juin 2022, action de désobéissance civile d’enseignants au Pays basque. Les enseignants de Seaska annoncent qu’ils ne corrigeront pas les copies du brevet si la correction des épreuves de sciences des élèves des établissments immersifs ne sont pas confiés à des correcteurs bascophones, ainsi que le permettent les textes officiels. [Lire l’article de Mediabask…]

31 mai 2022

24 mai 2022, lettre ouverte au ministre de l’Éducation. Une lettre ouverte a été envoyée à Pap Ndiaye pour l’inviter à améliorer le cadre régissant les diverses modalités de l’enseignement immersif en langue autochtone ou minoritaire en France. [En savoir plus…]

23 mai 2022, communication de 18 députés au ministre de l’Éducation. Dix-huit députés ont écrit à Pap Ndiaye pour que les heures d’enseignement renforcé de langue régionale prévues par la circulaire du 16 décembre 2021 pour les classes bilingues du secondaire soient attribuées aux lycées bilingues sans exclure les lycées Diwan. [Lire l’article de Ouest-France…]

20 mai 2022, changement de gouvernement. Opposant notoire aux langues autochtones en France, Jean-Michel Blanquer a quitté le gouvernement. C’est Pap Ndiaye, historien, spécialiste des minorités, ayant, entre autre, dénoncé le racisme structurel en France, qui le remplace. Mais des doutes subsistent sur son éventuelle action future en faveur l’enseignement des langues autochtones et en langue autochtone. [En savoir plus…]

18 mai 2022, lancement d’une pétition pour la reconnaissance de la langue bretonne par Pôle emploi. Cette pétition met en évidence la discrmination opérée par Pôle emploi au détriment des langues autochtones par l’absence de prise en compte des compétences des demandeurs d’emploi dans ces langues, ce qui rend problématique la mise en relation entre employeurs et demandeurs d’emploi lorsqu’une telle compétence est requise. [Lire le texte de la pétition…]

10 mai 2022, Diwan dénonce une discrimination dans l’attribution des heures d’enseignement du breton. Ces heures, à la fois pour l’enseignement de langues régionales et pour l’enseignement de spécialité, sont attribuées, selon une note de février 2022, à tous les établissements en plus de l’enveloppe accordée au lycée, ou dotation globale horaire. Mais le rectorat exclut le lycée Diwan de cette mesure, ce qui remet en question le maintien de certains enseignements dans cet établissement. [Lire l’article de Ouest-France…]

[Voir toutes les brèves…]

Zoom sur…

Paroles d’artistes et reportages

D’où qu’ils soient, des médias se sont penchés sur la question des langues autochtones et des artistes ont pris position en leur faveur. Il s’agit là d’un combat permanent pour la dignité humaine, y compris en France, où les droits humains fondamentaux liés aux langues sont toujours ignorés.

[aller]

Étonnant, non ?

Lettre à la présidence de la République d’Irlande

Le jeudi 26 août 2021, vous avez parlé au président français, Emmanuel Macron, et vous lui avez dit combien était importante la langue bretonne pour la culture française. En tant que citoyen français de Bretagne et locuteur de breton, je voudrais tout d’abord vous féliciter et vous remercier pour avoir pris position en faveur de notre langue et de notre cause. Vos mots sont importants pour nous…

[lire la suite]

Vos impressions…

Livre d’or

Voir les commentaires des utilisateurs. Vous pouvez également donner votre avis en publiant votre message.

[aller]