Justice pour nos langues !

Des droits et une justice pour nos langues !

Les actions

Participer aux actions en cours en faveur d’une réelle justice pour nos langues

[aller]

Le contexte

S’informer sur le contexte dans lequel évoluent les langues autochtones en France

[aller]

Droits et justice

Comprendre l’état des droits et de la justice linguistiques en France

[aller]

Recommandations

Consulter les recommandations internationales relatives aux droits des minorités

[aller]

Lire, écouter, se documenter

Découvrir des documents en rapport avec les langues autochtones en France

[aller]

Les actualités

Retrouver les actualités en lien avec les droits linguistiques en France

[aller]

Pour en savoir plus

Les langues autochtones de France mises en péril par le droit français et par le Conseil constitutionnel

Alors que de nombreux pays du monde prennent des mesures de préservation pour des langues qui ne sont parfois parlées que par quelques personnes, la France persiste à ignorer les droits naturels et fondamentaux dès lors qu’ils concernent les minorités ou les langues autochtones…

[lire la suite]

Ailleurs sur la toile…

Les États doivent éduquer les enfants des peuples autochtones dans leur langue maternelle (expert)

Un expert indépendant des Nations unies explique pourquoi les enfants autochtones ou appartenant à des minorités doivent recevoir un enseignement dans leur langue dès lors que cela est possible.

[aller]

Actualités liées aux langues autochtones en bref

20 mai 2022, changement de gouvernement. Opposant notoire aux langues autochtones en France, Jean-Michel Blanquer a quitté le gouvernement. C’est Pap Ndiaye, historien, spécialiste des minorités, ayant, entre autre, dénoncé le racisme structurel en France, qui le remplace. Mais des doutes subsistent sur son éventuelle action future en faveur l’enseignement des langues autochtones et en langue autochtone. [En savoir plus…]

10 mai 2022, Diwan dénonce une discrimination dans l’attribution des heures d’enseignement du breton. Ces heures, à la fois pour l’enseignement de langues régionales et pour l’enseignement de spécialité, sont attribuées, selon une note de février 2022, à tous les établissements en plus de l’enveloppe accordée au lycée, ou dotation globale horaire. Mais le rectorat exclut le lycée Diwan de cette mesure, ce qui remet en question le maintien de certains enseignements dans cet établissement. [Lire l’article de Ouest-France…]

4 mai 2022, appel à manifester de Diwan. Cet appel, pour une politique linguistique ambitieuse garantissant des droits aux locuteurs et locutrices en langue bretonne dans toute la Bretagne, pour l’application de la loi et pour l’égalité de traitement, pour des moyens pour consolider et développer l’enseignement immersif en langue bretonne, pointe l’inégalité de traitement des langues dites régionales et met en évidence que le découpage administratif actuel est un obstacle au développement de politiques linguistiques cohérentes. [En savoir plus…]

26 avril 2022, mise en lumière de défaillances dans les cours de breton du CNED. Ce dispositif, dont la création, impulsée par Jean-Michel Blanquer, a été quelque peu chaotique, existe depuis septembre 2021. Mais les résultats ne sont pas vraiment au rendez-vous : les collégiens-collégiennes et lycéens-lycéennes inscrits à ces cours se plaignent du nombre élevé d’erreurs, de mélanges dans les cours de civilisation entre ce qui se rapporte aux différents pays celtiques, jusqu’à l’inversion de leurs symboles respectifs dans les exercices, de leçons manquant de clarté et de précision, d’un délai de 3 mois pour obtenir une réponse, obligeant à débuter les cours avec un semestre de retard, et du peu de cours en ligne après un tel laps de temps. [Lire l’article (en breton) de Dispak…]

15 mars 2022, signature du contrat de plan État-Région Bretagne 2021-2027 et de la convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne et le développement de leur usage dans la vie quotidienne 2022-2027. Il aura fallu attendre la période de campagne des présidentielles pour que ces documents soient signés, avec plus de quatorze mois de retard pour le premier des deux.

16 février 2022, mise en lumière des manquements de la future convention sur la transmission des langues de Bretagne. Le collectif Kelennomp! pointe notamment le manque d’engagement financier de l’État pour atteindre les objectifs fixés et l’absence de définition du nombre de postes offerts aux concours dans le second degré. [Lire l’article sur le site du collectif Kelennomp!…]

15 février 2022, décret no 2022-182 relatif aux modalités de délivrance de l’autorisation d’instruction dans la famille. Ce décret va à l’encontre de l’autorisation légale de dispenser un enseignement immersif en langue autochtone, car il impose, pour une demande d’autorisation d’instruction dans la famille, que soit fournie une déclaration sur l’honneur d’instruire l’enfant majoritairement en français lorsque la demande d’autorisation est motivée par l’existence d’une situation propre à l’enfant motivant le projet éducatif. [En savoir plus…]

24 janvier 2022, installation du Conseil supérieur des langues. Les postes clé du collège langues vivantes régionales sont occupés par Anne Bisagni-Faure, la présidente, et Yves Bernabé, le secrétaire général, tous deux connus pour s’être opposés au développement de langues dites régionales. [En savoir plus…]

Fin décembre 2021, réponse à la proposition de contrat de plan État-Région Bretagne 2021-2027. Les mesures concernant l’enseignement du breton visant à « développer l’enseignement bilingue français-breton et l’enseignement des langues régionales » issues de la proposition de nouvelle convention État-Région ont été intégralement censurées par le rectorat de l’Académie de Rennes. [En savoir plus…]

14 décembre 2021, circulaire du 14-12-2021. Cette circulaire offre enfin un cadre juridique à l’enseignement immersif. Cependant, ses dispositions, devant officiellement répondre aux problèmes que pose la censure de l’enseignement immersif en langue autochtone par le Conseil constitutionnel, ne sauraient faire tomber le barrage constitutionnel ; cette mesure est donc insuffisante. [En savoir plus…]

[Voir toutes les brèves…]

Zoom sur…

Paroles d’artistes et reportages

D’où qu’ils soient, des médias se sont penchés sur la question des langues autochtones et des artistes ont pris position en leur faveur. Il s’agit là d’un combat permanent pour la dignité humaine, y compris en France, où les droits humains fondamentaux liés aux langues sont toujours ignorés.

[aller]

Étonnant, non ?

Lettre à la présidence de la République d’Irlande

Le jeudi 26 août 2021, vous avez parlé au président français, Emmanuel Macron, et vous lui avez dit combien était importante la langue bretonne pour la culture française. En tant que citoyen français de Bretagne et locuteur de breton, je voudrais tout d’abord vous féliciter et vous remercier pour avoir pris position en faveur de notre langue et de notre cause. Vos mots sont importants pour nous…

[lire la suite]