Justice pour nos langues !

Le chant au service des identités
et des langues autochtones en France

Plusieurs langues de France sont menacées, ainsi que le montre le classement établi par l’Unesco. Dans un tel contexte, les mesures en faveur de la diversité linguistique sont indispensables. Conscients de ces enjeux, des musiciens et chanteurs se mobilisent en mettant à profit leur savoir faire et leurs talents pour mettre en valeur la richesse que constitue leur langue, pour exprimer leurs espoirs, leur mécontentement ou leur colère face la politique française en matière linguistique, parfois avec humour ou dérision.

Saccage du patrimoine toponymique breton

Suite à l’adoption de la loi 3DS, la débretonnisation des noms de lieux s’accélère. Un grand nombre d’entre eux sont remplacés par des noms français, souvent sans lien avec le lieu concerné, et beaucoup de noms de lieux dits sont tout bonnement supprimés.

Gwerz ar c'helou fall - Les noms de nos hameaux en danger – Kristin David et Hervé Cudennec

En breton, sous-titré en breton, avec possibilité de sous-titres en français.

Exposition « Celtique ? » du Musée de Bretagne – 18 mars au 4 décembre 2022

En dénigrant l’identité celtique, l’exposition « Celtique ? » du Musée de Bretagne tendait à stigmatiser l’identité bretonne, et les informations biaisées qu’elle livrait n’épargnaient pas non plus la langue bretonne.

Pas vraiment celte – Lors Jereg, feat. Maela Le Badezet

En breton et français, sous-titré en breton, avec possibilité de sous-titres en français.

Censure de l’enseignement immersif en langue autochtone par le Conseil constitutionnel – 21 mai 2021

Après son adoption, la loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion a été en partie censurée par le Conseil constitutionnel. L’enseignement par immersion en langue autochtone a été jugé inconstitutionnel, y compris pour les établissement privés sous contrat. Pourtant, l’enseignement en langue autochtone est d’autant plus nécessaire pour assurer la pérennité de ces langues que leur situation est alarmante en France métropolitaine.

Nous – Julien Doré (Cover spécial Langues Régionales)

Avec de Sibyllin (corse), Maela Le Badezet (breton), Audrey Brouhan (créole réunionnais), Florian Bauer & Pierre Specker (alsacien), Lucie Jane (catalan), Floréal Vaquerin (occitan), Groupe Kriolinak taldea (basque).

Digon – Annwn, Edward Holden (Mr Phormula), Lleuwen Steffan.

En gallois et en breton.

Langue vivante – Clarisse Lavanant.

En français.

Examen et adoption de la loi Molac – 8 avril 2021

Le projet de loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion avait été déposée au parlement le 30 décembre 2019. Après plusieurs rebondissements, la loi est finalement adoptée contre l’avis du gouvernement. Il s’agit de la première loi sur les langues régionales depuis la loi Deixonne de 1951.

Gavotenn Paul Molac – Ton Sul Ton Null

En breton, sous-titré en français, avec possibilité de sous-titres en anglais.

Répartition des cours de breton par niveau en Bretagne – début février 2021

Après l’épisode de la réforme du baccalauréat, dont l’entrée en vigueur débute le 2 septembre 2019 et qui provoque rapidement une baisse drastique des effectifs dans les cours de langue autochtone, c’est le mode d’attribution des cours de breton qui est alors revu. La mobilisation qui a suivi a permi d’obtenir le maintien d’une répartition des cours par classe, et d’éviter ainsi une baisse du nombre d’heures hebdomadaires pour les élèves de Diwan. Les établissements Diwan, qui disposent généralement de plusieurs classes par niveau, auraient quasiment été les seuls touchés par cette disposition.

Get Blanquer – Ton Sul Ton Null

En breton, sous-titré en breton, avec possibilité de sous-titres en français.

Affaire Fañch – 2017-2019

En 2017, des parents ayant décidé de prénommer leur fils Fañch se voient refuser l’enregistrement du prénom conforme à l’orthographe bretonne actuelle. La cause de l’obstruction : le tilde présent sur le n. Ils vont défendre leur choix devant les tribunaux. Après avoir été déboutés en première instance, ils obtiennent gain de cause en appel, en 2018. Le procureur saisit alors la cour de cassation, qui rejette le pourvoi en 2019. Le prénom de l’enfant comportera donc finalement bien un n tilde.

Ar C'harioka (La Carioca en breton) – Lors Jereg, feat. Azenor Kallag

En breton, sous-titré en breton, avec possibilité de sous-titres en français.

Gwerz Fañchig Kemper – Kristin David

En breton, sous-titré en anglais.

Gwerz Fañchig Kemper zo ur werz a zo bet savet e Mae 2017 gant Mark Kerrain d’ar bugel Fañch Bernard, hag a zo bet nac'het ouzh e dud skrivañ e anv Fañch gant un ñ. Kanet eo gant Kristin David war ton Ker Is.

Situation générale

Les langues sont aussi évidemment célébrées indépendamment de tout évènement particulier.

Un jorn en passejada – La Talvera

En occitan, avec sous-titres en français.

Site de La Talvera : aller.