Justice pour nos langues !

Le contexte

Les langues autochtones de France mises en péril par le droit français et par le Conseil constitutionnel

Alors que de nombreux pays du monde prennent des mesures de préservation pour des langues qui ne sont parfois parlées que par quelques personnes, la France persiste à ignorer les droits naturels et fondamentaux dès lors qu’ils concernent les minorités ou les langues autochtones…

[lire la suite]

Les langues autochtones de France dans le discours national français

Les identités et les langues des communautés humaines d’un pays peuvent être appréhendées de deux manières. Ou bien leur présence est considérée comme une source d’enrichissement, auquel cas, leur préservation va de soi ; c’est la vision de la quasi totalité des pays européens, également défendue par l’Union européenne, dont la devise est d’ailleurs « unité dans la diversité », et conforme aux normes internationales définies par l’Organisation des Nations unies. Ou bien elles sont considérées comme une menace, et les minorités ne bénéficient d’aucune reconnaissance et sont privées de droits ; cela correspond à la conception de « l’unité de la France » qui prévaut dans ce pays…

[lire la suite]

Le faux-procès des langues autochtones de France et de l’enseignement immersif dans ces langues

Il existe des qualificatifs utilisés pour de discréditer une personne, un mouvement, une organisation, une structure ou une idée sans savoir à examiner le bien-fondé ou non de ses raisons. Le terme « séparatiste » fait ainsi partie de cette catégorie de mots en vogue. De la même manière qu’il été utilisé contre l’instruction dans la famille, les langues autochtones et l’enseignement immersif dans ces langues en font les frais, et, les concernant, l’accusation n’est pas nouvelle. Mais cela ne signifie pas pour autant que cette accusation ait un réel fondement…

[lire la suite]

La gestion de l’identité des territoires sous la 5e république

Le rapport qu’entretient la France avec la diversité a des implications très fortes dans la manière dont est gérée l’identité de ses territoires. Cette gestion prive ces derniers du potentiel généré par leur identité et dont ils pourraient bénéficer. Et cela a également un impact négatif sur la vitalité des langues autochtones…

[lire la suite]