Justice pour nos langues !

Les actualités

Actualités 2022

Pap Ndiaye agira-t-il en faveur des langues autochtones ?

Le 20 mai 2022, Emmanuel Macron, nouvellement réélu au poste de président de la République a formé son nouveau gouvernement. Pap Ndiaye est devenu ministre de l’Éducation nationale, succédant à Jean-Michel Blanquer. À peu près tout oppose ces deux hommes. Aussi, que signifie cette nomination, et qu’en attendre pour les langues autochtones ?

[lire la suite]

Appel à manifester à Nantes le 21 mai 2022 et à Vannes le 28 mai 2022

Cet appel, pour une politique linguistique ambitieuse garantissant des droits aux locuteurs et locutrices en langue bretonne dans toute la Bretagne, pour l’application de la loi et pour l’égalité de traitement, pour des moyens pour consolider et développer l’enseignement immersif en langue bretonne, pointe l’inégalité de traitement des langues dites régionales et met en évidence que le découpage administratif actuel est un obstacle au développement de politiques linguistiques cohérentes.

[lire l’appel]

La position des candidats à la présidentielle 2022 sur les questions relatives aux langues autocthones en France

Deux questionnaires visant à faire connaitre la position des candidats à la présidentielle sur différentes revendications ayant trait aux langues autochtones ont été réalisés, l’un par le collectif Pour que vivent nos langues, l’autre par le Forum d’oc. Les réponses ont été rendues publiques par les deux organisations. Vous trouverez ci-après les liens utiles pour consulter les engagements des uns et des autres…

[lire la suite]

Les débuts de la Décennie internationale des langues autochtones en France

Faisant suite à l’Année internationale des langues autochtones de 2019, la Décennie internationale des langues autochtones a débuté en 2022. Mais le début de cette décennie n’est pas vraiment prometteur en France…

[lire la suite]

Le rôle du Conseil supérieur des langues en question

Le Conseil supérieur des langues a vu le jour dernièrement. Mais s’agit-il réellement de créer les conditions d’une évolution politique en faveur des langues autochtones en France ? Rien n’est moins sûr…

[lire la suite]

Un gouvernement constant dans la duplicité malgré sa circulaire relative à l’enseignement immersif en langue autochtone

La proposition de convention État-Région sur la transmission des langues de Bretagne avancée par la Région Bretagne est mise à mal par la réponse du rectorat. Cette nouvelle attaque contre des langues autochtones en France éclaire non seulement sur l’état d’esprit du gouvernement concernant ces langues, mais également sur le manque de protection dont ces dernières disposent…

[lire la suite]

Actualités 2021

Communiqué d’Eskolim sur la circulaire des langues régionales

La décision du Conseil constitutionnel du 21 mai 2021 avait généré une crise sans précédent pour nos écoles pratiquant la pédagogie par immersion, en menaçant leur existence même et leur raison d’être depuis plus de cinquante ans. Eskolim tient à remercier toutes celles et tous ceux qui se sont mobilisés à nos côtés dès le lendemain pour dire haut et fort que ce type de vision anachronique ne pouvait pas s’appliquer au 21e siècle…

[lire la suite]

Une circulaire inapte à réellement sécuriser l’enseignement immersif en langue autochtone

Le gouvernement avait promis de sécuriser l’enseignement immersif avant la rentrée scolaire 2021. Il aura cependant fallu attendre le mois de décembre pour qu’une circulaire soit rédigée. Mais si cette circulaire constitue une avancée indéniable, elle est loin de résoudre convenablement le problème posé par la censure de l’enseignement immersif en langue autochtone par le Conseil constitutionnel…

[lire la suite]

Une simple loi permettrait de sauver l’enseignement immersif en langue autochtone

La sécurisation de l’enseignement immersif en langue autochtone pratiqué dans les établissements privés sous contrat est possible sans modification de la Constitution. La censure du Conseil constitutionnel laisse, en effet, un espace pour légiférer, aussi étroit qu’il puisse être…

[lire la suite]

Deux journées de mobilisation pour le breton, générateur d’emplois

Deux journées de mobilisations en faveur de la langue bretonne étaient prévues par un réseau d’associations et de syndicats. Après une première journée dédiée à l’organisation de rassemblements, conférences de presse, actions autour du mot d’ordre « brezhoneg = postoù labour », « breton = emplois », qui était amenée à se dérouler le 21 septembre 2021 sur le lieu de travail, c’est une manifestation qui a eu lieu le lendemain pour faire part de la colère et des revendications des Bretons…

[lire la suite]

Lettre à la présidence de la République d’Irlande

Le jeudi 26 août 2021, vous avez parlé au président français, Emmanuel Macron, et vous lui avez dit combien était importante la langue bretonne pour la culture française. En tant que citoyen français de Bretagne et locuteur de breton, je voudrais tout d’abord vous féliciter et vous remercier pour avoir pris position en faveur de notre langue et de notre cause. Vos mots sont importants pour nous…

[lire la suite]

Une réunion sans sécurisation de l’enseignement immersif en langue autochtone à la clé

Les responsables des réseaux d’enseignement immersif en langue autochtone ont enfin été reçus le 15 sempbre 2001 par le premier ministre et le ministre de l’Éducation nationale, comme cela avait été annoncé le 25 mai 2021 par le premier ministre, Jean Castex. Mais cette réunion laisse de sérieux doutes sur la volonté du gouvernement de réellement sécuriser ce type d'enseignement…

[lire la suite]

Lettre ouverte à Yves Bernabé et Sonia Dubourg-Lavroff

Ayant appris que vous étiez à l'origine d'un rapport de 2019 sur l'enseignement immersif en langue régionale présenté sous forme d'une note adressée au ministre de l'Éducation nationale, je souhaiterais vous sensibiliser aux enjeux liés à ce type d'enseignement et vous inciter à prendre des initiatives en conséquence…

[lire la suite]

Deux plaintes en cours auprès des instances internationales

En réaction à l’inconstitutionnalité de l’enseignement immersif en langue autochtone, nombre de personnes soutenant le réseau Diwan, qui pratique l’enseignement immersif en langue bretonne, ont manifesté à plusieurs reprise en affichant la question : « Ha bremañ, petra vo graet ? Et maintenant, on fait quoi ? ». Une réponse pourrait être la suivante : « Dougen a reer klemm. On porte plainte. »…

[lire la suite]

Les attaques contre les langues autochtones en France

Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, les attaques contre l’enseignement immersif en langue autochtone sont incessantes, mais surtout plus fortes qu’elles ne l’étaient auparavant. En voici un bref aperçu, qui n’est pas exhaustif…

[lire la suite]

Le mépris du gouvernement pour les identités et les langues autochtones

La teneur des propos tenus par les membres du gouvernement n’ont rien d’anodins. En effet, si ces derniers n’hésitent pas à se montrer avilissants lorsqu’il s’agit de l’identité des territoires ou des langues autochtones, ils suivent en cela deux objectifs…

[lire la suite]

Une réelle sécurisation de l’enseignement immersif en langue autochtone est réalisable

Alors que les propositions avancées par le rapport rendu le 21 juillet 2021 au premier ministre, Jean Castex, présentent des risques pour l’enseignement immersif, les solutions pour sécuriser véritablement l’enseignement immersif existent. Mais elles ne sont considérées favorablement ni par ce rapport, ni par le gouvernement…

[lire la suite]

Communiqué de presse : Rapport Kerlogot-Euzet, une grande déception, copie à revoir

Les députés Christophe Euzet et Yannick Kerlogot missionnés par le Premier Ministre Jean Castex devaient « formuler des propositions tenant au cadre juridique et aux modalités pratiques de l’offre pédagogique permettant de conforter l’action des réseaux associatifs » que nous représentons…

[lire la suite]

L’avis de Yannick Kerlogot sur une révision constitutionnelle

Alors qu’une révision constitutionnelle permettrait de sécuriser l’enseignement immersif en langue autochtone, bien mieux que les propositions privilégiées par le rapport sur lequel il a travaillé, qui tendraient plutôt à le fragiliser, Yannick Kerlogot ne considère pas cette solution comme sérieuse. Son analyse reste, toutefois, très discutable…

[lire la suite]

L’inquiétant rapport de Yannick Kerlogot et Christophe Euzet

Le rapport des députés Yannick Kerlogot et Christophe Euzet, faisant suite à la censure de l’enseignement immersif en langue autochtone par le Conseil constitutionnel, a été remis au premier ministre, Jean Castex, le 21 juillet 2021. Sans surprise, il avance des propositions qui, en ne résolvant que partiellement les problèmes posés par cette censure, risquent de fragiliser l’enseignement immersif en langue autochtone…

[lire la suite]

Lettre ouverte à Christophe Euzet et Yannick Kerlogot

Ayant eu connaissance de la mission qui vous a été confiée par le premier ministre, Jean Castex, à la suite de la censure de l’enseignement immersif par le Conseil constitutionnel, je souhaiterais attirer votre attention sur trois points…

[lire la suite]

Le double jeu du gouvernement

Le gouvernement a fait savoir qu’il voulait sécuriser l’enseignement immersif en langue autochtone. Mais, dans le même temps, il entérine la décision du Conseil constitutionnel en prenant des dispositions contraires à cette sécurisation…

[lire la suite]

La spécificité du vote corse aux régionales 2021

Le vote corse s’est largement démarqué de la tendance générale lors des élections régionales des 20 et 27 juin 2021. Cette particularité peut difficilement être analysée sans aborder certains problèmes systémiques de la France, d’où le grand silence à ce sujet des médias parisiens, peu enclins à porter un regard critique sur le fonctionnement politique du pays…

[lire la suite]

La lettre des 143 parlementaires

Le 15 juin 2021, une lettre adressée au président de la République a été envoyée par Paul Molac, député du Morbihan et auteur de la proposition de loi relative à la protection patrimoniale des langues régionales et à leur promotion, et Monique de Marco, sénatrice de la Gironde et rapporteure de la proposition de loi au Sénat…

[lire la suite]

La mission des députés Yannick Kerlogot et Christophe Euzet

Les réactions de la majorité suite à la censure par le Conseil constitutionnel de l’enseignement immersif et des diacritiques des langues autochtones dans les mentions des actes de l’état civil ne se sont pas fait trop attendre…

[lire la suite]

Le Conseil constitutionnel peine à interpréter sa propre décision sur la loi Molac

La jurisprudence du Conseil constitutionnel, à géométrie variable, n'est décidément pas simple à suivre. Elle peut, en effet, évoluer très vite…

[lire la suite]

Communiqué Eskolim suite à la décision du Conseil constitutionnel

Tous les pédagogues le savent, c’est en parlant qu’on apprend une langue et c’est par l’usage qu’on acquiert la compétence de locuteur…

[lire la suite]